vendredi 4 mai 2018

La saga du tigre, T4 : "Le destin du tigre", Colleen Houck

La saga du tigre
Tome 4 : "Le destin du tigre"
Colleen Houck

Genre : Fantastique
Edition : Pocket Jeunesse
Pages : 316
Prix payé : 17€90
Lu du 23 Avril au 4 Mai 2018
Ma note : 4/5

Trois des quêtes de la déesse Durgâ se trouvant maintenant derrière eux, il ne reste plus à Kelsey, Ren et Kishan qu’une seule prophétie à réaliser pour conjurer la malédiction du tigre. Mais le plus difficile des défis les attend : une poursuite aux îles Andaman, dans le golfe du Bengale, où ils risquent leur vie, à la recherche du dernier présent de Durgâ, le Cordon de feu. Dans ce quatrième volume de la série à succès La malédiction du tigre, attendu avec tant d’impatience, commence une course contre le temps — et contre le diabolique sorcier Lokesh —, où s’opposent le bien et le mal, où sont mises à l’épreuve les limites de l’amour et de la loyauté, et où l’on découvre enfin, une fois pour toutes, le véritable destin des tigres.




Voilà très exactement deux mois que je n'ai pas écrit de chronique. J'ai l'impression d'avoir même perdu la méthode pour en faire. D'autant plus que je reviens aujourd'hui avec un quatrième tome, le but étant de spoiler le moins possible tout en vous expliquant pourquoi j'ai autant apprécié cette saga. Puisque oui, ceci est le dernier tome.

Souvenez-vous, Kelsey avait tout juste 18 ans lorsqu'elle a trouvé un job dans un cirque et qu'elle a ainsi rencontré Ren, le tigre blanc, victime d'un sortilège depuis des centaines d'années. Notre jeune prince ainsi que Kishan, son frère, ont trouvé en la personne de Kelsey l'aide dont ils avaient besoin pour faire cesser ce sortilège et pouvoir redevenir humain sans métamorphoses quotidiennes. Avec l'aide précieuse de Mr Kadam, leur oncle qui va prendre la jeune fille sous son aile, nos trois personnages ont déjà mené a bien trois quêtes et se sont ainsi procurés des objets pour contrer ce mauvais sort
Côté romance, Kelsey est tombé sous le charme de son beau tigre blanc, Ren, mais pendant les tomes précédents un véritable, beau et poétique triangle amoureux va s'installer.

Ici, il leur reste une dernière quêter à mener pour vaincre le sorcier Lokesh. Ce dernier en a non seulement après nos deux princes en voulant leur mort, mais convoite également Kelsey pour une certaine raison
C'est donc dans ce roman final que tout va se jouer. La bataille contre Lokesh va enfin avoir lieu, et elle sera sanglante

Nos personnages vont-ils réussir à lever cette malédiction ? Y aura-t-il des pertes ? Une fois tout cela terminé (en bien ou en mal), Kelsey voudra-t-elle rester vivre en Inde ou voudra-t-elle rentrer dans l'Oregon ? Au bras de Ren ou Kishan ? 

Coups de théâtre et retournements de situations m'ont fait douter à plus d'une reprise. Nos personnages sont fidèles à eux-mêmes : ils sont attachants, courageux, plein d'amour. Je n'ai pas du tout été déçue par eux. 

La dernière partie du livre a été difficile, forte en émotions. Mais ce fut une fin parfaite malgré mes quelques larmes aux yeux.

J'ai découvert cette saga en Mai 2015 et je suis aujourd'hui très triste à l'idée qu'elle soit terminée. Chaque tome était une promesse de voyages, de magie, de romance, de tigres, de poésie avec des citations plus belles les unes que les autres. J'espère qu'elle fera encore parler d'elle en faisant passer de beaux moments aux personne qui vont la lire. 


"Les soldats suivent les étoiles dans le ciel pour rentrer chez eux. Tu es et restera toujours l'étoile qui me guide. Chaque fois que je lèverai les yeux vers les cieux, je penserai à toi.
Ren"
P. 239


Et si vous essayez : 

 



dimanche 4 mars 2018

Outlander, Tome 4 : "Les tambours de l'automne", Diana Gabaldon

Outlander
Tome 4 : "Les tambours de l'automne"
Diana Gabaldon

Genre : Romance, Historique
Edition : Ebook
Pages : 1140 (J'ai lu)
Prix payé : 11€99
Lu du 28 Janvier au 24 Février 2018
Ma note : 3/5

Juin 1767. Afin de vibrer pleinement à l'unisson de leur profond amour, Jamie et Claire voguent vers la Caroline du Nord. Restée seule dans un XXe siècle sans saveur, Brianna, leur fille, n'a qu'une hâte : percer le secret de sa naissance, pénétrer dans ce "cercle des fées" qui peut lui ouvrir les portes du passé comme l'anéantir à jamais, et agir sur le destin qui réserve à ses parents une mort atroce. Pour qu'enfin, dans la paix, tous les Fraser répondent d'une seule voix à l'appel de leur clan.


Depuis que j'ai connu cette saga grâce à la série TV, je suis une grande fan. De l'intrigue, des personnage, de la romance, du côté historique, des divers lieux présentés .. J'aime tout (oui surtout Jamie). J'alterne entre série TV et romans pour me faire patienter les sorties des nouvelles saisons. Et j'apprécie les deux supports.
C'est pour tout cela que je suis triste et désolée de devoir me rendre à l'évidence que j'ai été assez déçue de ce quatrième tome...

Je pense que cette chronique sera assez courte car je ne souhaite en aucun cas spoiler, puis j'ai un sentiment de mélange, l'impression d'avoir beaucoup à dire et en même temps pas grand chose.

Ce roman est séparé en plusieurs parties comme les précédents, mais cette fois-ci nous suivons également divers points de vue
Celui de Claire et de Jamie, qui continuent de vivre de leur amour en Amérique. Je note que jusqu'au T3 le couple faisait assez jeune, pour moi ils étaient toujours comme au début lorsqu'ils avaient la vingtaine. Maintenant, ils font vraiment 20 ans de plus. Depuis Charleston, leur route se poursuit jusqu'à Boston, accompagné de petit Ian et de Fergus. Ils sont attendus par la tante de Jamie, Jocasta, qui vie à River Run. 
Puis celui de Brianna, leur fille resté au Boston du XXème siècle. Depuis le départ de sa mère elle se force de ne plus penser à elle, mais cela lui est impossible. Elle se questionne sur ses origines et souhaite avoir des réponses. De plus, durant ses recherches, elle découvrira l'acte de décès de ses parents. Cela est l'élément déclencheur pour la jeune femme pour la décider à traverser les pierres et aller les avertir. 
Enfin, nous évoluons avec Roger. Descendant des McKenzie et petit ami de Brianna. Leur relation a l'air complexe de par la distance, mais Roger est parfait pour elle. Il l'aime, connait sa véritable histoire familiale et est doté d'une grande patience. Il est également prêt à la suivre n'importe où à n'importe quelle époque. 

J'attendais beaucoup de ce tome pour connaître davantage Brianna. Elle a su me charmer avec son caractère qu'on connaît de Claire, mais on retrouve davantage celui des Fraser. Elle se pose tellement de questions sur le devenir de sa mère, a-t-elle réussie à retrouver Jamie ?, mais également sur ses véritables racines qu'on a vraiment envie qu'elle puisse trouver des réponses. Ce qui est prévisible arrive, elle traverse les pierres là où l'avait fait sa mère par trois fois auparavant. J'ai admiré son courage de se lancer à l'aventure seule, dans une époque dangereuse et inconnue, sachant qu'un grand voyage l'attend pour aller de l'Ecosse jusqu'en Amérique (dommage qu'elle soit passé par là sachant qu'un passage existe dans les îles, donc plus proche géographiquement). Elle a su s'adapter de suite à ce changement, en passant des nuits à la belle étoile, en devant se trouver de la nourriture, en faisant connaissance de sa famille à Lallybroch...tout en gardant des caractéristiques du XXème siècle.
Malheureusement, je n'ai pas apprécié la tournure qu'a pris son voyage. Pourquoi l'autrice lui a fait vivre cette chose atroce et courante de cette saga ? J'aurai tellement aimé que Brianna garde son innocence et sa joie de changement. Certes cela parait difficile dans ce siècle, mais pas impossible ! Même si j'ai apprécié d'autres aspects durant ma lecture, c'est cela qui reste le plus présent et le gros point noir. 

Du côté de Claire et Jamie, nous les suivons dans leur nouvelle vie. Ils s'installent dans le domaine de la tante de Jamie, construisent leur propre maison, et ainsi de suite, jusqu'à créer leur propre domaine, vivants de trocs avec les indiens, de chasses, de jardinage. Cela peut paraître long et monotone, mais ils doivent faire face aux caprices des saisons, à des clans indiens en guerre avec les blancs, aux animaux sauvages, à la maladie... Et un ennemi fera également son apparition, à plusieurs reprises, et rencontrera aussi bien les Fraser, que Brianna, et que Roger. Presque un nouveau Randall ...
Petit Ian m'a bien surprise, positivement. C'est justement cet aspect qui le caractérise : il est positif, aimant, aidant. Un jeune homme doux et bien éduqué qui m'a fait craqué à chaque fois qu'il disait "oncle Jamie" et "Tante Claire". 

Je me rends compte que finalement ma chronique n'est pas si courte que cela. Je ne pense pas lire de suite le T5. Je vais attendre la sortie de la saison 4, même si je redoute de devoir revoir tout ce que je n'ai pas apprécié. J'espère que je serai agréablement surprise, et que le T5 remontera le niveau. 


"Tu es mon courage, Sassenach, et je suis ta conscience. Tu es mon coeur ... et je suis ta compassion. Aucun de nous ne serait complet sans l'autre. Tu ne le sais donc toujours pas ?"

dimanche 11 février 2018

Les Fées des fleurs et les portes magiques, Cicely Mary Barker

Les Fées des fleurs et les portes magiques
Cicely Mary Barker

Genre : Album jeunesse
Edition : Gründ
Pages : 8
Prix payé : 19€95
Lu le 10 Février 2017
Ma note : 5/5 

Quelles merveilles se cachent derrière les portes magiques ? Ouvrez-les et partez à la découverte d'un monde où les fées des fleurs s'amusent, apparaissent, disparaissent. Peut-être aurez-vous la chance de les apercevoir ...




J'ai toujours aimé les beaux livres et albums jeunesse. Souvent catégorisés "pour enfants", je me laisse très souvent attirer peur eux dans les librairies. Parfois je les feuillette seulement, parfois je me fait plaisir en me les offrant, et en pensant secrètement qu'ils reviendront un jour à mes enfants que je n'ai pas encore. 

Je reste subjuguée par la beauté de celui-ci. Acheté pas plus tard qu'hier, je serai revenue le prendre si ma raison l'aurai emporté en me dictant de le laisser sur son étagère. 

Les fées des fleurs et les portes magiques est un livre pop-up (une pensée pour le petit Paddington qui veut absolument son livre pop up de Londres dans le deuxième film)
En seulement 8 pages, nous suivons Grace et Eve qui découvrent, tantôt le long d'une rivière ou dans une armoire à vêtements, de minuscules portes qui cachent derrière elles un bébé fée, une table préparée pour le thé, ou encore un grand bal. 

A chaque page, nous avons des petites et grandes encoches à tirer afin de voir de véritables trésors
Ce livre est une magnifique oeuvre d'art. Parsemé de jolis petits détails, que ce soit sur la couverture ou dans le contenu, qu'il faut prendre le temps d'admirer. Personnellement je me suis amusée à explorer tout cela pour être certaine de ne rien omettre. Tout est tellement beau que ça en serai dommage. 

Un véritable moment de douceur pour un retour en enfance qui m'a énormément apaisé. 





dimanche 28 janvier 2018

Les étoiles de Noss Head, Tome 5, deuxième partie : "Origines", Sophie Jomain

Les étoiles de Noss Head
Tome 5, deuxième partie : "Origines"
Sophie Jomain

Genre : Fantastique, Romance
Edition : J'ai lu
Pages : 465
Prix payé : 7€20
Lu du 18 au 27 Janvier 2017
Ma note : 5/5 

« Le danger était aux portes de la cité. J avais déjà affronté bien des tempêtes, mais celle qui venait vers nous était la pire de toutes. Un cataclysme, un fléau... Pourquoi ne nous croyaient-ils pas ? La mort s apprêtait à s abattre sur eux. Bientôt, le sang serait versé sur la Terre des loups. La désolation. Le néant. La ruine. C est tout ce qu il resterait. Ne pas fuir. Nous imposer et les convaincre. Pour les sauver tous. Pour le sauver... lui. »


Et voilà. C'est avec une grande tristesse que je termine cette saga si chère à mon cœur. En effet, tous mes éléments favoris étaient réunis ici : le fantastique avec des loups et vampires, de la romance, un environnement entre nature et école en Ecosse, une héroïne facilement identifiable, des personnages masculins forts et protecteurs, des intrigues plus poussées les unes que les autres. Ce qui fait que j'ai enchaîné les tomes tous les trois mois sans m'en rendre compte, depuis un an

Le quatrième tome était consacré à la recherche de Darius et de Leith, tous les deux portés disparus. Darius fut retrouvé en Roumanie dans le château du plus vieux des vampires. Château gardé par des créatures maléfiques, les créatures de l'ombre, contre qui Hannah et les anges noirs se sont battus pour délivrer leur ami. 
Leith quant à lui, a été retrouvé à la toute fin du roman dans la communauté garolle du Sutherland, totalement amnésié. Il n'a aucune idée de qui sont Hannah, Jeremia, Al, Bonnie et tous les autres. Il a même une autre identité, et se dit en couple avec une certaine Shona qui nous le sentons rapidement, est derrière tout ça. 

Ce dernier tome se passe donc dans le Sutherland, dans les souterrains de cette communauté, à essayer de sauver Leith de son amnésie, mais aussi pour tenter de faire comprendre au chef-loup que les créatures de l'ombre ne vont pas tarder à arriver ici. Le vampire originel souhaite se venger de la délivrance de Darius, et compte massacrer toutes les personnes qui y ont participé, en n’épargnant pas ceux et celles qui se trouveront sur son passage. 

Je suis passé par tellement d'émotions durant cette lecture. Nous ressentons le désarroi total d'Hannah et de la meute face à Leith qui est persuadé qu'ils se trompent de personne. Il ne va pas chercher plus loin tellement il est ancré dans sa vie imaginaire avec Shona. Tout ce qu'il a pu vivre avec Hannah est oublié. C'est vraiment horrible pour le lecteur de voir Hannah face à Leith et sa petite amie. Surtout qu'ils ne peuvent même pas partir, ils se doivent de protéger la communauté des créatures de l'ombre. Il va également y avoir une intrigue concernant Al et Bonnie (cette dernière avait fuit cette communauté étant plus jeune pour se marier et est donc coupable de cela). 
Heureusement, Hannah pourra compter sur le soutient sans failles de Grigore. Précédemment je disais qu'il était devenu plus qu'un ami pour elle, nous le comprenons réellement ici. J'ai adoré la manière dont a été traité le sujet ici, même si j'ai eu à plusieurs reprises énormément de peine pour lui. Et son dénouement, le fait que ce soit lui qui prenne telle décision était vraiment ce que j'attendais. 

Donc il y a énormément de stress concernant Leith, l'intrigue de Bonnie, la complexité des sentiments entre Hannah et Grigore, mais en plus, il y a cette tension constante concernant les créatures de l'ombre. Ce combat qui lest attend serait le pire, le plus dangereux de toute leur vie. Et ils peuvent débarquer à tout moment. 

Le point qui a été le plus récurrent dans tous les tomes, c'est la continuité des événements. Il n'y a pas de temps mort. Tout s'enchaîne rapidement et nous n'avons pas le temps de nous ennuyer. De plus, le combat final, aussi ignoble et gore soit-il, mettait bien l'accent sur le fait que ce tome est le dernier. 
Les cents dernières pages constituaient un véritable bouquet final. Je les ai lu d'un coup jusqu'à minuit passé afin de terminer ma lecture en beauté. 

Cette saga est définitivement un énorme coup de cœur. Je ne la conseillerai jamais assez et j'en garderai un magnifique souvenir. Elle m'a vraiment permit de revenir aux bases que j'aime



"Une chaleur brûlante se répandit dans mes veines. Un instant, je crus être sur le point de me liquéfier devant lui. Ces mots, je les avais rêvés, désirés de toute es forces. J'avais voulu m'en repaître, m'y noyer et les serrer fort contre moi."
P. 103




Et si vous lisiez : 

 






samedi 20 janvier 2018

La Passe-miroir, tome 1 : "Les fiancés de l'hiver", Christelle Dabos

La Passe-miroir
Tome 1 : "Les fiancés de l'hiver"
Christelle Dabos

Genre : Fantasy, Jeunesse
Edition : Lu sur ma Kobo
Pages : 567
Prix payé : donné
Lu du 5 au 15 Janvier 2018
Ma note : 3/5

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.


Lorsque je me suis inscrite au CWC de cette année, cette lecture n'était pas prévue au programme. Mais comme elle m'a été gentiment envoyée par une participante, elle fut vite intégrée. J'attendais beaucoup de cette lecture, vue que cette saga fait tant parler d'elle en bien.

Et bien, je ressors assez confuse de cette lecture ... Très partagée. D'un côté je suis vraiment entrer dans l'histoire, dans ce monde, et je voulais toujours connaître la suite. Mais de l'autre, il s'est passé tellement de choses que je n'ai pas compris, dans le sens "comment est-ce possible?", avec un environnement loin du cocooning que j'aime, que je me demande pourquoi cette saga est tellement adorée ? 

Nous faisons la connaissance d'Ophélie. Une jeune fille qui vie avec ses parents et ses nombreux frères et sœurs à Anima. Elle travaille dans un musée, et elle a le don de traverser les miroirs et de lire l'histoire des objets qu'elle touche
Nous apprenons également qu'elle est fiancée à Thorn, une personne importante du Pôle. Ils ne se connaissent pas, mais elle va devoir partir avec lui là bas lorsqu'il va venir la chercher. Quitter sa famille, son quotidien, et aller dans un endroit qui lui est assez effrayant. Le temps des fiançailles, elle sera accompagnée de sa tante qui servira de chaperon. 
Le départ arrive assez rapidement. Tout au long du livre, nous suivons Ophélie dans ce nouvel univers, son apprentissage de la vie du Pôle

Si on compare le monde d'Ophélie au notre, nos pays sont des arches là bas. Anima est une arche, le Pôle une autre. On voyage d'une arche à une autre par dirigeables. C'est un très très long voyage, nous comprenons donc que le départ d'Ophélie est sans retour. Cela a contribué à la peine que j'ai ressenti pour elle. Car même si elle est accompagnée de sa tante pour un temps, elle doit confier sa vie entre les mains son fiancé Thorn et à la tante de celui-ci, en qui elle n'a aucune confiance.

En ce qui concerne les personnages, Ophélie a toute mon admiration. Elle est ce qu'on appelle une anti-héroïne. Elle se décrit comme pas jolie, cachée derrière ses épais cheveux, ses lunettes et son écharpe, et comme quelconque et maladroite. Personnellement, je la trouve très intelligente, avec une force incroyable. Elle a une facilité d'adaptation à sa nouvelle vie que j'ai trouvé extraordinaire malgré toutes les difficultés qu'elle doit traverser
Parce que en effet, le Pôle est un véritable nid de serpents. Déjà la tante de Thorn. Celui-ci lui a indiqué qu'avec lui, c'est la seule personne en qui elle peut avoir confiance. Tout le contraire de ce qu'éprouve Ophélie. Malgré le fait qu'elle s'occupe de sa sécurité, elle prendra un malin plaisir à la maltraiter, aussi bien physiquement que mentalement. Thorn également tient à la sécurité de sa fiancée, mais comme elle, il ne tient pas à ce mariage qui est arrangé pour des raisons obscures qu'Ophélie comprendra plus tard. Il passe donc la majorité de son temps dans son bureau de la Citacielle (la capitale du Pôle), et délaisse complètement Ophélie, ne lui accordant aucune importance. Thorn est également détesté des habitants du Pôle à cause de guerres de clans, Ophélie est donc une cible idéale pour ses ennemis. Mais, en voyant tout ce par quoi Ophélie va passer, Thorn va tout doucement faire fondre son cœur de glace. Donc même si il donne l'impression de ne pas vouloir être aimé, et qu'il est difficile pour le lecture d'apprécier un personnage aussi froid, je tiens à lui donner sa chance et je suis certaine qu'il va nous étonner

Nous évoluons également entre serviteurs et femmes de chambres, quelques personnages vont retenir l'attention d'Ophélie, et pourront parfois lui rendre la vie un peu plus douce. 

Malgré ces aspects qui ne sont pas négatifs, mais qui donnent un sentiment inquiétant, il est vrai que j'ai adhéré à cette lecture.
L'histoire est totalement originale, c'est du jamais vue pour moi sachant que beaucoup de romans se ressemblent les uns aux autres. Les personnages sont aussi fascinants : l'anti héro est une bonne idée de la part de l'autrice. Tout n'est pas gagné avec ses personnages, ce qui donne envie de creuser plus en profondeur. Tout cela promet de nombreuses surprises pour la suite. 


"Un objet se réparait plus vite s'il se sentait utile, c'était une question de psychologie."